La vision du corps au Moyen-Âge

Au Moyen-Âge, la vision du corps est celle d’une enveloppe charnelle perçue comme un fardeau, d’où l’idée de son mépris et de son rejet. Il y a donc une ambition préventive au Moyen-Âge articulée autour de deux idées centrales : la pureté et le contact.